02 novembre 2008

1er jour :04/08/07 : « Le départ »

1er jour :04/08/07 : « Le départ »

Après une petite soirée arrosée avec Damouek à Chambery, je prend le train direction Annecy. Des petites courses et Juliette vient me chercher pour faire les sacs chez elle à Dingy. Elle me coupe les cheveux dans le jardin et à 14h30 on part à Annecy avec son papa pour rejoindre son oncle avec qui l’on part à l’aéroport de Genève. Sur la route, je me rend compte que l’avion ne part pas à 28h mais à 20h55, bref, on a le temps. On arrive à l’aéroport, prenons un pot tout les quatres et nous retrouvons Juliette et moi, tout les deux. C’est parti pour les formalités : enregistrement des bagages, on sort mille fois nos passeport, l’aéroport c’est grand !! Puis on prend du chocolat (ben oui, on est en suisse !) Enfin, on va dans un duty free et on entend au micro : « Les passagers Maurille et Goémans en direction de Casablanca sont priés de se rendre au guichet central ». Chouette, c’est nous !! Un peu d’aventure, j’espere que c’est pas pour une fouille anale. En fait les 2 bouteilles de gaz dans le sac sont interdites dans l’avion. On les enleve et c’est bon, sauf qu’on a plus de gaz et on a la popote qui nous sert plus à rien. On s’en fout !!! On va vers la zone d’embarquement en regardant tous les avions et c’est parti dans le gros avion !!. Décollage, à l’heure où la ville s’illumine, c’est beau. On est à côté du hublot et on voit le lac de Genève, et de l’autre hublot, le dégradé du ciel. On nous offre un petit repas et le voyage se passe super bien à environs 800 kms/h et à 10000m d’altitude. Le trajet dure environ 1h et nous atterrissons à Casablanca de nuit : Applaudissements pour le pilote. Le transfert est rapide et pratique vers un avion plus petit. Redécollage, re-repas, et gros dodo dans un avion qui vole cette fois à environs 12000m (la plus haute altitude que j’ai fait !!!). Le trajet dure 3h et on attérit à Bamako sans applaudissements (tout le monde se réveille). C’est pas pareil l’aéroport de Bamako. C’est tout petit et archi simple. Je me fait engueuler parce que je veux allumer ma clope sur la piste. Logique, faut pas !!! A l’aéroport on rempli une petite feuille, tampon sur le visa et accostage de deux maliens qui veulent à tout prix prendre nos sacs sur leurs charriots. On a gardé nos sacs et nos nouveaux « amis ». J’ai cru que les stylos (environ 5 kilos) n’arriveraient jamais mais maintenant on les a. Dehors, 2 maliens nous attendent pour prendre la « navette » pour l’hotel GIE Benso masaugue. La navette, c’est une voiture freestyle. Au fait, il fait pas trop chaud mais humide. On se croirait dans une serre tropicale de jardin des plantes. Les deux premiers maliens qui voulaient nous prendre nos sacs s’en tirent avec 5euros alors qu’ils nous on plus gêné qu’aidé mais on veut aller dormir et on discute pas. Trajet dans la voiture aéroport-hotel dans la nuit de Bamako. Pas mal de groupes sont dehors, on double une charrette tirée par une mûle, on croise pleins de « stations-essence » qu’on pourrait porter sur le dos. On se laisse emmener et arrivons à l’hotel. On a une petite chambre ventilée, on y va, mettons du produit anti-moustique et dodo. Dans la nuit on entend le muezzin, des coqs et toutes sortes de bruits.

Posté par samishelouf à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 1er jour :04/08/07 : « Le départ »

Nouveau commentaire